Le bar à eau

Fiche d'activité mise en ligne le jeu 06 mai 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le ven 30 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter

Thème

Eau

Participants

Tout public

Encadrement

exemple : nombre d'accompagnateurs

Durée de l'activité

0H20

Lieu

Extérieur
(stand sur foire, événementiel)

Auteurs : Gap Sciences Animation 05, Graine Languedoc Roussillon, REE05

A travers des dégustations, le public découvre les divers types d’eau, prend conscience de l’importance de l’eau et de sa qualité dans son fonctionnement biologique

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

sensorielle

Type d'activité

Exemple : Photolangage, jeu de rôles…

Objectifs

- Savoir : * Comprendre le rôle de l’eau et de ses substances dissoutes * Trouver des exemples de critères d’identification d’une eau potable et d’une eau non potable * Comprendre la notion de potabilité * Faire la différence entre les termes « potable », « propre », « polluée » et « pure » * Comprendre le principe de traitement de l’eau potable et d’embouteillage - Savoir faire : * Observer différentes eaux, les comparer * Goûter, comparer et reconnaître différentes eaux par le goût - Savoir être : * Prendre conscience de l’importance de la gestion de l’eau et de la pollution des milieux naturels pour la survie biologique de l’Homme * Economiser l’eau et limiter sa pollution * S’impliquer et participer en tant que citoyen à la gestion de l’eau

Infos pratiques

Matériel

* 4 types d’eaux potables de différentes provenances : eau de source, eau minérale riche en calcium, eau riche en magnésium, et sans oublier l’eau du robinet. * 1 eau non potable (eau de rivière filtrée par exemple) * Des petits papiers qui nomment les différentes eaux à retrouver lors de la dégustation Le stand peut être découpé en deux petits ateliers : * Le premier avec les 5 eaux pour observer l’eau par la vue seulement, * Le second avec les 4 eaux potables pour la dégustation. Tous les récipients qui contiennent les eaux doivent être similaires

Déroulement

* Installer les 4 types d’eau potable et celle non potable dans des bouteilles similaires * Demander aux visiteurs de comparer les eaux et de déterminer visuellement l’eau non potable * Sans donner la réponse, passer sur l’autre atelier : débuter la dégustation et demander au public de les goûter et de replacer les papiers indiquant la source de l’eau (eau de source, eau minérale riche en calcium, eau du robinet...) devant les bouteilles. Les visiteurs engagent alors une discussion et se mettent d’accord sur l’emplacement des petits papiers. * Avant de donner le résultat, engager les visiteurs à se questionner sur le goût différent de chacune d’elle : d’où vient la différence de goût ? * Revenir ensuite sur le premier atelier : est-on capable de distinguer une eau potable par la vue ? et par le goût ? demander au public de citer des exemples de critères qui affirment la non potabilité de l’eau. Engager une réflexion sur les traitements de l’eau potable, sur les critères qui influent sur la potabilité de l’eau et sur les moyens de diminuer cette pollution. * Inciter ensuite les participants à participer à la consultation en répondant au questionnaire proposé.

Compléments possibles Pour alimenter les discussions, il est préférable d’avoir quelques supports papier ou panneaux explicatifs sur les différents sujets traités (par exemple, le schéma d’alimentation en eau potable d’une ville, le cycle de l’eau potable, le schéma d’une usine d’embouteillage ou encore les proportions d’eau dans le corps humain) Il est également possible de prolonger la réflexion avec le public en travaillant sur la description chimique des eaux vendues en France par un jeu d’observation des étiquettes d’eau. Il est possible de les comparer et d’échanger sur les choix de l’eau que l’on boit.

Variante et prolongement

Le public est acteur de l’atelier à travers les dégustations. Cette animation, complétée par des panneaux explicatifs, est une animation à la fois attractive, très ludique et riche d’informations pour petits et grands. L’animation porte à la fois sur le quotidien du public et sur l’aspect global de la gestion de l’eau, elle permet aussi une très forte implication du public -en sortie d’atelier- par exemple pour le remplissage d’une enquête, d’une consultation.
Revenir en haut