Jeux de piscine

Fiche d'activité mise en ligne le lun 15 mars 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le jeu 29 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter

Thème

Eau

Participants

Cycle 3 (CE2-CM1-CM2)

Encadrement

exemple : nombre d'accompagnateurs

Durée de l'activité

2H00

Lieu

Extérieur
(Piscine)

Auteur : Collectif - REN

La baignade est une autre façon d’aborder l’eau dans toute la dimension corporelle. Au-delà des sensations et du plaisir, voici quelques jeux qui susciteront les questions des enfants.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Ludique

Objectifs

  • Entrer directement en contact avec l’élément eau.
  • Jouer avec des propriétés optiques ou physiques de l’eau.
  • Susciter des questions sur ces thèmes.
Infos pratiques

Matériel

  • Masques et lunettes de piscine.
  • Des cailloux de différentes tailles, préalablement nettoyés.

Déroulement

Parfois le milieu aquatique naturel est éloigné ou inaccessible aux enfants ; mais la piscine souvent plus proche peut devenir le terrain d’un sortie contact. Des notions liées aux propriétés optiques, physiques de l’eau ou à la faune aquatique sont abordées ici de façon ludique; l’objectif n’étant pas d’expliquer ses phénomènes mais davantage de susciter les questions des enfants. • Ces activités peuvent être réalisées avec l’aide des maîtres nageurs. • Baignade et jeux libres favorisent dans un premier temps la prise de contact de chacun avec l’élément eau. • Des yeux dans l’eau : utiliser des masques et des lunettes de piscine ou mieux ouvrir simplement les yeux sous l’eau. Par petits groupes, disperser des cailloux dans l’eau. Les enfants doivent les ramasser. Celui qui en a le plus grand nombre a gagné. En cas d’égalité organiser un concours de grimaces sous l’eau . • Relais dans l’eau : à organiser dans un bassin où les enfants ont pied. Les membres de chaque équipe doivent parcourir une distance donnée selon des modes de déplacements différents : nager, marcher, courir, sauter dans l’eau... Adapter la longueur du parcours aux possibilités des enfants. • A la manière de ... : se déplacer à la manière d’un animal si possible en rapport avec le milieu aquatique. Chaque enfant imite un animal ou un groupe de participants fait un seul animal (certains seront les pattes, la tête...). Proposer des exemples : crevette, crabe, anguille, carpe, truite, grenouille, têtard, salamandre, loutre, castor... et, si les enfants les connaissent, des invertébrés du ruisseau.

Compléments : • Au retour prévoir un moment pour la prise de notes individuelles et une synthèse collective, où les émotions, les observations et les questions sont formulées et gardées en mémoire.

Revenir en haut