Atelier d'écriture

Fiche d'activité mise en ligne le Mer 31 mars 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le jeu 29 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter

Thèmes

Eau
Education à l'environnement

Participants

Tout public
Cycle 3 (CE2-CM1-CM2)

Nombre de participants

Activité individuelle

Durée de l'activité

1H00

Lieu

Intérieur
(ou terrain)

Auteur : Réseau Ecole et Nature - Collectif

Quelques propositions pour mettre en place des ateliers d’écriture sur le thème de l’eau.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Imaginaire

Objectifs

•  Avoir une approche  poétique  et singulière de l’eau.•  Favoriser l’apprentissage de la langue et l’expression.•  Imaginer et exprimer sa subjectité.•  Prendre conscience que l’eau est très présente

Infos pratiques

Matériel

•    Papier.•    Crayons.

Déroulement

Les activités suivantes sont indépendantes les unes des autres. Sans préalables : • Donner comme unique consigne aux enfants d’écrire ce qu’ils ont envie de dire sur l’eau. • La durée et le contenu sont libres, ne donnez aucune limite ni contrainte à toutes les propositions des enfants. A partir des éléments en possession: • Si on est dehors, à partir des éléments qu’on a sous les yeux, ou des bruits que l’on entend, composer un poème qui commencerait par : “Aujourd’hui tout se mêle La rivière vagabonde Les couleurs de l’été...” “Il y a des matins... Il y a des midis... Il y a des soirs... Il y a des nuits...” “J’aime...” “Je suis le ruisseau...” “Tu es...” “Je voudrais être...” “Si j’étais...” “Je voudrais toucher...” “ Je voudrais écrire...” Source : R. Causse : “J’habite un poème” Lire • Disposer au milieu de la salle des poésies sur l’eau. • Chaque enfant en sélectionne une, la lit en silence pour s’en imprégner. • Puis chaque enfant fait une lecture à haute voix. A la manière de • Présenter 3 poèmes sur le thème de l’eau, chacun dans un style particulier. • Chaque enfant en choisit un et compose un texte sur le même modèle (transformer le contenu sans changer la forme). • Lire à haute voix. Jeu de poème • Choisir un poème d’eau ; souligner quelques mots (substantifs, verbes, ou adjectifs). • Les enfants remplacent les mots soulignés par un autre mot de même nature. • Conserver la rime de fin de vers, le nombre de syllabes, sans chercher un sens. • Lire la recomposition à voix haute. Exemple : Dieppe «J’entends sourdement la trompe de brume Et sonne au loin les clochers dieppois, (...)» (R. Houdelot) «J’entends largement la trompe d’enclume Et chanter au loin les bouchers dieppois...» Poème absurde • Chaque enfant écrit en secret un vers de 12 pieds. • Inscrire chaque vers sur des bandes de papier à étaler sur le sol. • Les agencer pour constituer un poème. Lui donner un titre. Métaphores aquatiques 1- Chaque enfant mène une enquête auprès de sa famille, dans des livres, en relevant toutes les expressions qui utilisent des images aquatiques (ex : être heureux comme un poisson dans l’eau). 2- Puis dans la classe, toutes les expressions sont regroupées au tableau et un texte poétique est composé collectivement en les ordonnant au gré de l’imagination des enfants. Si le nombre des expressions est très important, le groupe peut être divisé pour composer des textes plus courts. Etymologie • Donner l’étymologie du mot eau (du latin aqua) et rechercher les mots de même origine. Puis introduire le préfixe “hydr” ou “hydro” (de hudor = eau en grec) et faire de même. • Inventorier les appellations (eau de toilette, eau forte...), les expressions (se noyer dans un verre d’eau, il tombe des cordes...), proverbes (se méfier de l’eau qui dort...), dictons (après la pluie le beau temps...) en rapport avec l’eau. • Evoquer des mots liés aux précipitations, donner une définition et des sensations (pluie battante, bruine, grain...). Le goutte à goutte acrostiche • Choisir un mot qui parle d’eau (pluie, fontaine, nuage, rivière, lac, océan...), • Le positionner à la verticale et faire de chaque lettre le début d’un mot ou d’un vers. • Composer un poème sur le thème de l’eau. Les mots qui parlent d’eau • Faire ensemble une liste de mots qui “glougloutent”, qui flottent, qui dégoulinent...

Compléments et remarques: • Toutes ces activités ne sont pas à réaliser en une seule séance; plus on manipule les mots, plus on enrichit l’imagination et la capacité de création. • N’hésitez pas à proposer la lecture à voix haute pour chaque proposition. • Les activités peuvent se pratiquer à l’extérieur par temps clément aussi bien qu’à l’intérieur. • Toutes ces activités s’enrichissent et enrichissent le travail d’investigation sur le terrain, d’inventaire de mots, d’observations...

Revenir en haut